Contexte général

Inscrite en continuité de l’A 68, et axe central de liaison avec le réseau autoroutier environnant, la RN 88 constitue un axe structurant du réseau routier national et, depuis la fusion des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, un axe stratégique à l'échelle de la région Occitanie.

concertation01

En agglomération ruthénoise particulièrement, la circulation de la RN 88 devient au fil des années de plus en plus problématique et même accidentogène.

Cette partie de la route nationale, qui contourne le centre-ville de Rodez et assure la desserte locale du territoire, supporte un trafic supérieur à sa capacité, en heure de pointe.

Les études d'opportunité réalisées en 2016 et 2017 ont permis de démontrer que le dysfonctionnement de la RN 88 et des voiries locales résultait essentiellement des problèmes rencontrés au niveau des carrefours de Saint-Félix, des Moutiers et de Saint-Marc. Il apparaît désormais impératif d'améliorer leur configuration au risque d'une aggravation des conditions de circulation et de sécurité sur la RN 88 et de conditions de circulation dégradées sur les axes alentours.

Démographie, économie

La zone d’emploi de Rodez englobe une grande partie du département, regroupant 174 000 habitants et 72 000 emplois y compris une part sensible du secteur tertiaire et du commerce. En Aveyron, les secteurs les plus dynamiques sont implantés à proximité immédiate de la RN 88. Plusieurs parcs d'activités sont positionnés le long de cet axe : les Moutiers, le Comtal, Bel Air, La Gineste, les Balquières, Cantaranne … et génèrent des déplacements nombreux. Le projet s'inscrit dans un contexte urbain fortement marqué par la présence de zones d'habitat, d'activités commerciales et artisanales ainsi que d'importantes infrastructures (voies ferrées, routes départementales, …).

Les prospectives de l'INSEE prévoient ici un prolongement des tendances récentes de croissance de la population.

concertation02

Foncier

En dehors de l'espace public il existe trois types de secteurs fonciers aux abords des carrefours concernés par le projet. Il s'agit :

  • de parcelles privées dont l'Etat est soit propriétaire, soit gérant, soit mandataire ou gestionnaire,
  • de parcelles privées qui n'appartiennent pas à l'Etat, avec des emplacements réservés identifiés au PLU intercommunal de Rodez Agglomération,
  • de parcelles privées, dont certaines sont bâties.

concertation03

Urbanisme

Sur le territoire de Rodez Agglomération, le projet regroupe 6 communes en plus d'Onet-le-Château et Rodez : Druelle-Balsac, Le Monastère, Luc-la-Primaube, Sainte-Radegonde, Sébazac-Concourès.

Le Plan Local d'Urbanisme, (PLU) s'applique sur ce territoire et le Projet d'Aménagement Durable (PADD) de ce PLU prévoit l'aménagement de carrefours dénivelés dans la traversée de l'agglomération par la RN 88.

Le projet est concerné par les servitudes suivantes :

  • périmètre de protection de monuments historiques
  • réseau de transport de gaz, télécommunications,
  • voies ferrées,
  • servitudes de dégagement aérien, radio électrique et contre les perturbations électromagnétiques.

Milieu physique et naturel

Dans les deux communes concernées, Rodez et Onet-le-Château, le projet prend en compte les enjeux environnementaux que sont le relief, la topographie et les cours d'eaux afin de minimiser les impacts possibles. 

C'est la totalité de ce territoire aux multiples facettes paysagères, avec sa faune, sa flore et ses caractéristiques uniques qui est pris en considération.

concertation04

Relief et topographie

Les éléments marquants du relief aux alentours du projet sont :

  • le « piton » sur lequel est établie la ville de Rodez,
  • la vallée de l'Aveyron,
  • les vallées de l'Auterne et de ses affluents (la RN 88 s'insère dans cette vallée dont elle suit le cours).

Faune et Flore

Même si le projet ne recoupe aucun périmètre d'inventaire et de protection du milieu naturel tels que des Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF), sites Natura 2000 ou Espaces Naturels Sensibles (ENS), 118 arbres « à fort potentiel de biodiversité », 14 zones humides et de nombreuses espèces animales (amphibiens, mammifères, reptiles, oiseaux) ont été identifiés par le Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) dans le périmètre d’étude.

Eaux souterraines, risques inondations

La Banque de données du Sous-Sol (BSS) indique une nappe phréatique peu profonde voire affleurante dans la zone d'étude. Le projet se trouve dans le bassin versant de l'Aveyron et plus particulièrement dans le sous-bassin versant de l'Auterne, affluent rive droite.

concertation05

 

Le projet obéit à :
  • la « transparence hydraulique » afin de ne pas perturber les écoulements existants et de ne pas aggraver le risque d'inondation y compris dans l'hypothèse de crue centennale,
  • la démarche ERC (Eviter, Réduire, Compenser), pour limiter en amont de la réalisation les impacts sur les milieux naturels par des mesures appropriées.